Rhumatologie

Douleur du bas du dos

La douleur du bas du dos est la principale cause de handicap. Elle survient dans des proportions similaires dans toutes les cultures, porte atteinte à la qualité de vie et à la performance au travail, et constitue le motif le plus fréquent de consultations médicales. Peu de cas de douleurs dorsales sont dus à des causes spécifiques ; la plupart des cas sont non spécifiques. La douleur dorsale aiguë est la manifestation la plus fréquente et est généralement spontanément résolutive, puisqu’elle dure moins de trois mois indépendamment du traitement. La douleur dorsale chronique est un problème plus difficile, qui s’accompagne souvent d’une forte complication psychologique : l’insatisfaction au travail, l’ennui, et un système de compensation généreux y contribuent. Parmi les diagnostics proposés de la douleur chronique figure la fibromyalgie, une maladie urbaine (le diagnostic n’est pas souvent posé en milieu rural) qui ne diffère pas considérablement des autres exemples de douleur chronique répandue. Bien que les protrusions discales détectées à la radiographie soient souvent accusées, elles sont rarement responsables de la douleur, et la chirurgie réussit rarement à la soulager.
La prévalence de la douleur du bas du dos au cours de la vie s’élève jusqu’à 84 %. Pour prévenir la douleur du bas du dos, des éléments suggèrent qu’une activité physique régulière est efficace. La randonnée, le cyclisme et la natation sont des exercices légers qui peuvent permettre de prévenir la douleur du bas du dos.
Références : http://www.who.int/bulletin/volumes/81/9/Ehrlich.pdf  Steffens et al. – Prevention of Low Back Pain - JAMA Intern Med. 2016;176(2):199-208. Prendre soin de son dos – Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.  www.inpes.sante.fr